lundi 23 juillet 2007

MAI 68 VS HARD DISCOUNT

Ils ont réclamé la liberté de desceller les pavés de certitudes, s'efforçant de changer la vie, de changer le monde.
Contre l'espoir naissant de ces nouvelles utopies, immédiatement et très insidieusement, les vieux possédants, inquiets du nouvel esprit de la main d'oeuvre, doutant des progrès de leurs profits, se sont élevés contre la chienlit.
Depuis quarante ans les virus dégénérateurs du conservatisme marchand, minent la pensée jusqu'à transformer la texture des cerveaux en une masse spongiforme.
Ceux là même qui s'agitaient sur les baricades, une fois aux affaires, ont poursuivit l'obscure action de sape.
Enfin la stratégie d'infantilisation , d'abrutissement est arrivée à son terme.
Pour l' individu irresponsable et formaté, voici désormais l'ère de l'offre absolue, du low cost planétaire, de la braderie permanente de l'objet roi: chacun peut jouir désormais de son hochet personnel.
Hélas, dans les miasmes de cette grande décharge à ciel ouvert seul fait défaut ce qui n'a pas de prix: la pensée critique, le doute, l' éthique , surtout la beauté.