mardi 30 octobre 2007

EFFETS DE MANCHES

Règne des plaideurs, d'avocaillons de tous poils, males et femelles, chicaneurs professionnels, beaux menteurs, sophistes élégants. Quand la parole politique n’offre rien que la séduction de la démagogie, ils sortent comme limaces après la pluie pour se précipiter vers le magot. Les voici sur l’écran bien apprêtés sans leur lugubre robe noire, disent énoncer le droit, se gargarisent de démocratie, tout en niant toute capacité de compréhension, d’analyse, de critique dans leur pré carré.
Rhétoriciens de la hâblerie, vedettes de la fanfaronnade, le soleil bas aveugle en laissant croire à sa présence lumineuse. Leur réalité est un vide magnifique qui aspire la pensée en l’appauvrissant, pour un avenir qui s’érige sur la résignation et le désespoir.
Contre ce devenir idiot, ce futur d’abrutissement, ce vide qui se creuse autour du vivant, exprimons notre esprit pour leur cracher à la figure.