samedi 13 novembre 2010

LES DERNIERS JOURS DE L'HUMANITE (suite)

L'équivalence généralisée de tous les insignifiants sous l'apparence de l'inoffensif, l'immédiat aisé du bout d'un pointeur docile (je clique donc je suis et comme d'une gâchette facile j'anéantis le vivant), le faux semblant d'universel savouré dans de hautes solitudes, favorisent le bénin désir de puissance en saturant tous rapports de l'ordure narcissique.

Voici le temps des Assassins.
A. Rimbaud


Celui qui a l'intuition d'une portion nouvelle du réel doit la formuler afin qu'elle accède à l'existence.
H. Broch

Aucun commentaire: